Rap indépendant 1990/2000 en 100 albums

Publié: 6 novembre 2014 dans 2. Lectures
Tags:, ,
Petit condensé du meilleur de l’inconnu

Rap Indépendant Sylvain Bertot

Laissons de côté la musique le temps d’un article pour nous consacrer à un livre. Enfin un livre sur le rap bien sûr ! Il s’agit d’un ouvrage portant sur le rap indépendant des années 1990 et 2000, surtout celui en provenance des USA. Il est signé Sylvain Bertot et est aussi indispensable qu’il en a l’air. Alors il est possible que les fans de rap les plus chevronnés connaissent beaucoup d’œuvres présentes dans ce bouquin, mais quoi qu’il en soit, c’est une mine d’or pour tous les curieux avides d’expériences musicales en décalage avec les conventions posées par les artistes renommés.

Bertot ne se contente pas lister des albums marquants en expliquant à quel point ils sont bons. Il commence par une petite histoire du rap indépendant : ses origines, son évolution, ses métamorphoses au fil du temps, ses influences, etc… Un rappel historique court et synthétique mais non moins complet qui permet de mieux comprendre la suite de l’ouvrage. Il se découpe en plusieurs chapitres présentant chacun leur tour quelques artistes, ou une région du monde (surtout des États-Unis), toujours en illustrant avec des œuvres. La structure du livre et un peu déroutante dans la mesure où il n’y a pas forcément de continuité dans les chapitres. Cependant, ce n’est pas un problème en soi puisque cela permet l’auteur de parler plus longuement de certains artistes ou mouvements artistiques au sein de la scène indépendante.

Il commente tous les albums et explique leurs forces et leurs faiblesses. Il en profite pour parler des artistes qui y ont participé et de leur carrière. Au début de chaque chapitre, il introduit son propos avec un bref résumé du style de rap qu’il va aborder et comment il s’est mis en place. En clair, il apporte constamment des précisions et a effectué un vrai travail d’historien pour défricher et mettre de l’ordre cette terre hostile qu’est le rap indé.

En revanche, j’ai été assez déçu de constater le peu de place accordé au rap indé français, représenté dans ce livre que par une poignée d’artistes, certes intéressants, mais peut-être un peu trop connus, comme L’Armée des Douze (donc par extension TTC et autres) et Le Klub des Loosers. D’autres sont évoqués, mais il est dommage de ne pas avoir plus approfondi le sujet. Enfin, j’imagine que Bertot devait manquer de place puisque que le livre fait déjà plus de 450 pages, ce qui est plutôt conséquent, il faut bien l’admettre !

Globalement, c’est un tour d’horizon assez complet que je recommande à tout ceux recherchant des expériences musicales uniques mais qui ne savent pas vraiment par où commencer. Je n’ai plus grand-chose à ajouter, c’est un très bon livre, sérieux, documenté et surtout écrit par un passionné. Le travail de recherche effectué par Bertot a dû être titanesque (de nombreuses œuvres sont difficile à trouver quand elles ne sont pas carrément perdues) et rien que pour ça, ce livre vaut son pesant de cacahuètes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s